Ethique ecolo

La salle de bains

Bonjour !

Aujourd’hui, on fait le point sur mon avancée dans la salle de bains.

Avant

J’ai longtemps utilisé le trio industriel gel douche, shampoing, après-shampoing pour me laver. Plus un dentifrice (mais pas en tube, ceux comme la marque teraxyl), un vieux déodorant bille, un lait démaquillant, une crème pour le corps, plusieurs tubes de crèmes pour les mains éparpillés dans la maison, un baume à lèvres, une autre crème “anti frottement” (pour mes cuisses l’été quand je mets des jupes ou robes). En commun avec la famille l’été, de la crème solaire et du lait après-soleil.

Piouf, j’ai bien cru que la liste ne s’arrêterait jamais ! Mais ce n’est pas fini, si on veut compter le maquillage. C’est très récent pour moi, et maquiller seulement mes yeux me suffit. J’ai donc quatre fards à paupières ainsi qu’une petite palette (à smoky), un pinceau, un mascara, et un anti-cerne.

Bien entendu, tout ça est emballé dans du plastique, a une durée de vie limitée, est plus ou moins dangereux à l’usage (perturbateurs endocriniens, composants soupçonnés de cancers et autres joyeusetés). Je sais que seulement deux des mes fards sont d’une marque qui n’utilise plus les tests sur les animaux (mais en faisait-elle avant et ses fournisseurs éventuellement en font-ils toujours ?) Les autres produits sont des marques de chaîne (sephora) ou de vraies marques (rimmel, bourjois…). Donc loin d’être cruelty-free (testés sur des animaux, entre autres) !

Un grand tri s’imposait. Mes crèmes pour les mains étant quasiment vides, je les ai finies puis jetées, idem pour le déodorant. Le lait démaquillant et la crème de corps étaient loin d’être vide, mais leur date conseillée avait largement été dépassé, j’ai donc utilisé ce prétexte pour vider le contenu dans la poubelle et mettre les pots au recyclage (plastique dur a priori recyclé). Pareil, je vais tenter de finir l’anti-cernes sans me forcer, puis il partira à la poubelle assez vite. Cela prendra plus de temps pour les fards, mais éventuellement, les pots plastiques finiront à la poubelle… Les gels douche-shampoing-après-shampoing sont restés dans la grande ville où l’usage est moins fréquent (seulement le week-end), pour continuer à les utiliser jusqu’à la date limite (encore une fois, que j’utilise comme un prétexte pour repasser au plus tôt à un produit plus sain), puis poubelle.

Maintenant

Un savon de Marseille Le Fer à Cheval acheté en vrac, sans emballages. Un shampoing solide équilibrant de Pachamamaï, acheté sur internet mais sans emballage plastique, et avec une note personnalisée écrite à la main <3. De l’huile d’amande douce (pot en verre), que j’utilise pour me démaquiller, en tant qu’avant-shampoing sur mes longueurs, comme baume à lèvres, et pour ma peau quand je vois qu’elle en a besoin. Du bicarbonate de soude comme déodorant (bluffée par l’efficacité), et en ce moment je teste un dentifrice maison à base de savon de Marseille dilué et d’huile essentielle de menthe (recette de Consommons Sainement).

Petit aparté sur l’huile d’amande douce : je l’ai acheté à moitié impulsivement (je voulais une huile, je ne me souvenais que moyennement de la meilleure à prendre, et j’avais un reste de marketing de mon ancien shampoing à l’amande douce). Je ne l’ai vu recommandé pour aucun des usages que j’en fais. Ce n’est par exemple pas la plus nourrissante pour les cheveux (jojoba). Elle me satisfait bien pour l’instant, mais j’en testerai sûrement une autre quand je l’aurais fini.

Je me démaquille avec les mains, donc pas besoin de coton (même si je pense un jour me faire quelques cotons démaquillants lavables). J’ai acheté une brosse à dents en bambous (mais toujours avec poils de nylon), donc dès que j’ai fini celle en cours, exit manche en plastique ! J’ai également dit adieu en coton-tige en achetant un oriculi.

Concernant le mascara, je ne me sens pas encore prête pour tester une recette maison, donc ça sera un végane jusqu’à ce que je décide de me lancer.

Voilà, je pense avoir fait le tour. Ma salle de bains est nettement moins encombrée et j’adore mes nouveaux produits, sains, sans emballages, parfois plus fun aussi (je pense notamment au shampoing solide ^^)

Et comme disent les anciens du ZD, le seul regret qu’on a, c’est effectivement de ne pas avoir commencé plus tôt !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s